SCK•CEN Highlights 2016 |
14869
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-14869,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

L'essentiel

2016

VW_Eric_700px

édito

Notre recherche bat au rythme de notre Société

Les années se suivent et ne se ressemblent pas : 2015 fut riche en défis de toute sortes ; 2016 s’avéra davantage tumultueuse, ajoutant aux projets planifiés une série d’actions imprévues. Cela ne nous a cependant pas empêchés de réaliser l’ensemble de nos ambitieux projets et de fourmiller d’idées pour lancer de nouveaux programmes de recherche innovants.

 

Notre nouveau plan stratégique redéfinit les contours de l’avenir de notre centre de recherche. Plus que jamais, nous voulons concentrer nos efforts dans les domaines-clés où nous pouvons apporter – grâce à nos scientifiques, notre expertise et nos infrastructures uniques – une réelle valeur ajoutée à notre Société. Gravées au centre de notre mission, la médecine nucléaire et les applications médicales ont rythmé les activités du SCK•CEN en 2016. A l’avenir, elles continueront, plus que jamais, à faire vibrer le cœur de nos recherches.

Eric van Walle,
Directeur général du SCK•CEN
VW_Eric_539x2px

édito

Notre recherche bat au rythme de notre Société

Les années se suivent et ne se ressemblent pas : 2015 fut riche en défis de toute sortes ; 2016 s’avéra davantage tumultueuse, ajoutant aux projets planifiés une série d’actions imprévues. Cela ne nous a cependant pas empêchés de réaliser l’ensemble de nos ambitieux projets et de fourmiller d’idées pour lancer de nouveaux programmes de recherche innovants.

 

Notre nouveau plan stratégique redéfinit les contours de l’avenir de notre centre de recherche. Plus que jamais, nous voulons concentrer nos efforts dans les domaines-clés où nous pouvons apporter – grâce à nos scientifiques, notre expertise et nos infrastructures uniques – une réelle valeur ajoutée à notre Société. Gravées au centre de notre mission, la médecine nucléaire et les applications médicales ont rythmé les activités du SCK•CEN en 2016. A l’avenir, elles continueront, plus que jamais, à faire vibrer le cœur de nos recherches.

Eric van Walle,
Directeur général.
Aanhalingstekens_Openen
Plus que jamais, nous voulons concentrer nos efforts dans les domaines-clés où nous pouvons apporter – grâce à nos scientifiques, notre expertise et nos infrastructures uniques – une réelle valeur ajoutée à notre Société.
Aanhalingstekens_Sluiten

L’avenir se prépare maintenant

2016, une année particulièrement riche en projets d’envergure, tant au niveau de nos lignes directrices que de nos infrastructures, mais aussi et surtout de notre vivier de jeunes talents.

Nouvelle stratégie

« Nous ne pouvons prédire l’avenir, mais nous pouvons nous y préparer. La nouvelle stratégie du SCK•CEN ne rompt pas avec le passé, mais met l’accent sur nos priorités : les applications médicales, le maintien et le développement d’infrastructures de pointe et la formation d’une nouvelle génération d’experts. »

Frank Hardeman,
Directeur général adjoint.
L'Avenir_Frank_1070x639
L'Avenir_Christian_1070x639

Notre rôle sociétal

« Plus que jamais, nous nous devons de mener à bien notre mission de centre de recherche scientifique. Autrement dit, faire de la recherche, agir en tant que centre d’expertise, se baser sur des faits, fournir des chiffres, vulgariser une science complexe pour la rendre compréhensible de tous. Bref, garder ce regard objectif et assurer notre rôle d’expert scientifique, garant d’une information objective et fondée. »

Christian Legrain,
Secrétaire général du SCK•CEN

Sûreté et sécurité

La sécurité du SCK•CEN a été considérablement renforcée en 2016. Présence de militaires armés sur le site, durcissement des contrôles à l’entrée principale et aux entrées des zones sécurisées, fermeture d’une voie d’accès à la circulation. Sans oublier la cyber-sécurité, qui a également fait l’objet d’un travail en profondeur.

L'Avenir_Sécurité_1070x639

BR2, la 4e ère

Les mondes scientifique et médical respirent. Après une profonde opération de rénovation de 16 mois, le Belgian Reactor 2 (BR2) a redémarré avec succès en juillet 2016. Un redémarrage en temps et heure qui a été célébré par la Communauté scientifique et médicale lors d’une séance académique en présence de Son Altesse Royale la Princesse Astrid. Le réacteur de recherche est désormais fin prêt pour une nouvelle décennie au moins, avec d’ambitieuses perspectives en ligne de mire.

Nouvelle stratégie

L'Avenir_Frank_1070x639

« Nous ne pouvons prédire l’avenir, mais nous pouvons nous y préparer. La nouvelle stratégie du SCK•CEN ne rompt pas avec le passé, mais met l’accent sur nos priorités : les applications médicales, le maintien et le développement d’infrastructures de pointe et la formation d’une nouvelle génération d’experts. »

Frank Hardeman,
Directeur général adjoint du SCK•CEN.

Notre rôle sociétal

L'Avenir_Christian_1070x639

« Plus que jamais, nous nous devons de mener à bien notre mission de centre de recherche scientifique. Autrement dit, faire de la recherche, agir en tant que centre d’expertise, se baser sur des faits, fournir des chiffres, vulgariser une science complexe pour la rendre compréhensible de tous. Bref, garder ce regard objectif et assurer notre rôle d’expert scientifique, garant d’une information objective et fondée. »

Christian Legrain,
Secrétaire général du SCK•CEN

Sûreté et sécurité

L'Avenir_Sécurité_1070x639

La sécurité du SCK•CEN a été considérablement renforcée en 2016. Présence de militaires armés sur le site, durcissement des contrôles à l’entrée principale et aux entrées des zones sécurisées, fermeture d’une voie d’accès à la circulation. Sans oublier la cyber-sécurité, qui a également fait l’objet d’un travail en profondeur.

BR2, la 4e ère

Les mondes scientifique et médical respirent. Après une profonde opération de rénovation de 16 mois, le Belgian Reactor 2 (BR2) a redémarré avec succès en juillet 2016. Un redémarrage en temps et heure qui a été célébré par la Communauté scientifique et médicale lors d’une séance académique en présence de Son Altesse Royale la Princesse Astrid. Le réacteur de recherche est désormais fin prêt pour une nouvelle décennie au moins, avec d’ambitieuses perspectives en ligne de mire.

Aanhalingstekens_Openen
Le réacteur de recherche BR2 est désormais fin prêt pour une nouvelle décennie au moins, avec d’ambitieuses perspectives en ligne de mire.
Aanhalingstekens_Sluiten

Recherche & Innovation

Médecine, fusion, radioprotection, contrôle de la chaîne alimentaire, recherche sur les matériaux ou projet humanitaire : de notre laboratoire souterrain à l’Espace en passant par les Nations Unies et le Congo, le travail de nos chercheurs ne recule devant rien pour conquérir de nouveaux territoires scientifiques.

Coup d’accélérateur pour MYRRHA

« 150 ingénieurs, scientifiques, techniciens et assistants administratifs de 27 pays différents travaillent sur l’ installation de recherche polyvalente MYRRHA. Un projet ambitieux et unique au monde qui sera construit en trois phases sur une période de 11 ans, de 2019 à 2030. Pour la construction, presque 1000 personnes seront concernées sur une période de trois ans, et, pendant l’exploitation, entre 300 et 400 personnes travailleront en permanence pour MYRRHA. La société attend de nouvelles solutions technologiques, notamment pour la gestion des déchets radioactifs et la production de radio-isotopes médicaux. Grâce à MYRRHA, nous pourrons apporter une réponse globale. »

Hamid Aït Abderrahim,
directeur général adjoint.
  • Développement en phases
  • Tests concluants sur le comportement des composants
  • Une boucle de corrosion unique en son genre
  • Matériaux de structure pour les réacteurs de 4e génération

Coup d’accélérateur pour MYRRHA

« 150 ingénieurs, scientifiques, techniciens et assistants administratifs de 27 pays différents travaillent sur l’ installation de recherche polyvalente MYRRHA. Un projet ambitieux et unique au monde qui sera construit en trois phases sur une période de 11 ans, de 2019 à 2030. Pour la construction, presque 1000 personnes seront concernées sur une période de trois ans, et, pendant l’exploitation, entre 300 et 400 personnes travailleront en permanence pour MYRRHA. La société attend de nouvelles solutions technologiques, notamment pour la gestion des déchets radioactifs et la production de radio-isotopes médicaux. Grâce à MYRRHA, nous pourrons apporter une réponse globale. »

Hamid Aït Abderrahim,
directeur général adjoint du SCK•CEN

  • Développement en phases
  • Tests concluants sur le comportement des composants
  • Une boucle de corrosion unique en son genre
  • Matériaux de structure pour les réacteurs de 4e génération
Technologie_694x954

La technologie au service de l’innovation

Saviez-vous que d’anciennes sources de thorium pouvaient se révéler de rares et précieux atouts dans la mise au point de nouveaux traitements contre le cancer ? Et que le BR2 se préparait à vivre sa première campagne d’irradiation à flux élevé de 1200°C pour faire avancer la recherche sur les matériaux de fusion ? A 225 mètres sous terre, comment prédire le comportement de l’argile de Boom au contact de la chaleur ? Et sur terre, peut-on parvenir à résoudre le mystère du processus d’oxydation ? Autant de défis technologiques que relèvent chaque jour nos experts grâce à nos installations de recherche performantes.

  • Fusion : une campagne d’irradiation inédite dans le BR2
  • Plongée à 225 mètres sous terre dans l’argile de Boom
  • U3O7 : la pièce manquante du puzzle
  • Nouvelles perspectives dans le traitement contre le cancer
Technologie_694x355

La technologie au service de l’innovation

Saviez-vous que d’anciennes sources de thorium pouvaient se révéler de rares et précieux atouts dans la mise au point de nouveaux traitements contre le cancer ? Et que le BR2 se préparait à vivre sa première campagne d’irradiation à flux élevé de 1200°C pour faire avancer la recherche sur les matériaux de fusion ? A 225 mètres sous terre, comment prédire le comportement de l’argile de Boom au contact de la chaleur ? Et sur terre, peut-on parvenir à résoudre le mystère du processus d’oxydation ? Autant de défis technologiques que relèvent chaque jour nos experts grâce à nos installations de recherche performantes.

  • Fusion : une campagne d’irradiation inédite dans le BR2
  • Plongée à 225 mètres sous terre dans l’argile de Boom
  • U3O7 : la pièce manquante du puzzle
  • Nouvelles perspectives dans le traitement contre le cancer

soc

Contribuer aux grands défis sociétaux

Au niveau international, notre centre de recherche s’est à nouveau distingué en 2016 au travers des nombreuses distinctions décrochées par ses jeunes chercheurs et des fonctions de premier plan confiées à ses experts, notamment dans le prestigieux conseil scientifique des Nations Unies UNSCEAR. Notre expertise, nous voulons avant tout la mettre au service de la Société en faisant le lien entre recherche fondamentale et applications concrètes, parfois de manière très créative. Comment des applications pour les missions spatiales de longue durée développées dans les Campines peuvent-elle bien atterrir en Afrique ? You will be ‘Inspired’ to read it !

  • Hans Vanmarcke à la tête du comité UNSCEAR des Nations Unies
  • Vers de meilleurs traitements diagnostiques et thérapeutiques
  • Rôle majeur dans la surveillance radiologique de l’eau potable
  • Faire de la Science pour et avec les gens
  • Propulser les recherches spatiales au Congo

Contribuer aux grands défis sociétaux

Au niveau international, notre centre de recherche s’est à nouveau distingué en 2016 au travers des nombreuses distinctions décrochées par ses jeunes chercheurs et des fonctions de premier plan confiées à ses experts, notamment dans le prestigieux conseil scientifique des Nations Unies UNSCEAR. Notre expertise, nous voulons avant tout la mettre au service de la Société en faisant le lien entre recherche fondamentale et applications concrètes, parfois de manière très créative. Comment des applications pour les missions spatiales de longue durée développées dans les Campines peuvent-elle bien atterrir en Afrique ? You will be ‘Inspired’ to read it !

  • Hans Vanmarcke à la tête du comité UNSCEAR des Nations Unies
  • Vers de meilleurs traitements diagnostiques et thérapeutiques
  • Rôle majeur dans la surveillance radiologique de l’eau potable
  • Faire de la Science pour et avec les gens
  • Propulser les recherches spatiales au Congo

SCK•CEN en chiffres

Produits
  • Chiffre daffaires

  • Dotation federale

  • Autres

  • Produits financiers

  • Produtis exceptionnels

Charges
  • Frais de personnel

  • Achats et services

  • Provisions

  • Amortissements

768

Travailleurs

73

Doctorants

41

Nationalités

994

Publications scientifiques & presentations